crw4335.jpg
Chateau d’eau, 2019, rue Moreau(Quartier Hochelaga-Maisonneuve)

On tient l’illusion et le rêve en très haure estime, alors que la réalité par elle même est fabuleuse. Si les hommes se contentaient d’observer la réalité et ne se laissaient pas mystifiés par l’illusion, la vie, pour la comparer avec ce que nous connaissons, serait comme un conte de fée ou les plaisirs des Mille et une nuits… En fermant les yeux et en sommeillant, en acceptant d’être leurrés par les apparences, les homme se créent une vie de routine et d’habitudes qui, pourtant, repose sur des fonctions illusoires. Les enfants qui jouent à la vie, discernent mieux ces connexions et ses vraies lois que les adultes, qui ne parviennent pas à vivre pleinement mais pensent être plus sages à cause de leur expérience, autrement dit de leurs errements… Les hommes croient que la vérité est loin d’eux, à la lisière de notre système solaire, au-dela de la plus lointaine étoile, avant Adam ou bien après le dernier homme. Dans l’éternité, il y a bien sûr quelque chose de vrai et de sublime. Mais toutes ces époques, tous ces lieux, toutes ces occasions existent ici et maintenant. Dieu lui-même culmine dans l’instant présent; il n’est pas plus divin dans les autres intervalles de temps. Et nous ne sommes capables d’apréhender ce qui est sublime et noble qu’en nous immergeant de façon permanente dans la réalité qui nous entoure.
— Henry David Thoreau



Laisser un commentaire