Solstice

crw2040solstice.jpg
© Lacroix, 2008

 

Banc entouré d’achillées mille-feuilles,  jardin de Lezarts (Quartier Centre-Sud)

 

Tôt ce matin, la lumière était «magique» en ce jour du solstice d’été pour l’hémisphère nord. C’est la journée la plus longue de l’année, et, évidemment, la nuit la plus courte.

L’origine de cette fête remonte à la nuit des temps; presque toutes les civilisations la célébraient; pour beaucoup, par une veillée autour d’un feu. Aujourd’hui encore, Stonehenge, lieu sacré, est toujours témoin de grands rassemblements. Le Vatican a christianisé le rituel des feux au Ve siècle en y associant le cousin de Jésus, celui qui l’a reconnu comme Messie : Jean-Baptiste, né un 24 juin. D’où les feux de la Saint-Jean.

Pour de nombreuses anciennes cultures, c’est le jour le plus important de l’année; cette journée est propice à la magie (protection, guérison, amour) puisque le Pouvoir est intense. Selon une vieille tradition, c’est la période de récolte des herbes magiques.

Une des plantes médicinales connues depuis des siècles est l’«herbe de la Saint-Jean» ou millepertuis (hypericum perforatum). Elle est très utilisée aujourd’hui en médecine alternative comme calmant, tranquillisantt, relaxant, somnifère, antidépresseur et stabilisateur d’humeur.

Sur la photo, l’achillée milles-feuilles (achillea millefolium achillea) utilisé en tisane soulage la fièvre et les courbatures dues aux rhumes et est aussi bonne pour les douleurs menstruelles.

____________

Prise de vue: Objectif Sima



Laisser un commentaire