Fée ou sorcière ?

cloneofcrw0942zt.jpg
© 2008, Lacroix

Yolande Leduc, 72 ans, danseuse buto, Jardin japonais du Jardin botanique de Montréal.

Le monde réel et le monde des idées, pour mon peuple, ne sont pas disjoints. Ils s’entremêlent en une danse sans fin, s’opposent, se lovent, se fusionnent pour se quitter à nouveau et se rejoindre encore… Les questions que nos légendes soulèvent en font, je crois, toute leur beauté. Vois-nous comme tu le désires. Fais de notre monde, le tien, comme chacun le fait si bien en perpétuant notre histoire. Tu vois où je veux en venir en ce qui me concerne? Les artistes — peu importe l’époque d’où ils sont issus — peuvent faire de moi ce qu’ils veulent. Leurs motivations à faire de moi une fée ou une sorcière leur appartiennent… Je ne peux que constater les résultats et me réjouir, peu importe le rôle qu’ils m’accordent, d’être devenue une muse aussi puissante. Tu me demandes si j’ai ce «côté obscur de la force»?
[...] je possède un côté qui est aussi obscur que l’autre est lumineux. Aux autres d’y voir ce qu’ils veulent, à toi d’y voir ce que tu veux.
Qu’il en soit ainsi.
Blessed be
Morgane, dite la Fée, extrait de Dialogus



1 commentaire

  1. Roland 4 avril

    Voilà plusieurs fois que je regarde cette image, chaque fois j’en fais une interprétation différente, en tous cas l’imaginaire est en ébullition.

Laisser un commentaire