Langage

bwswissarmyknife.jpg
Lacroix, 2007
Banc, parc des Royaux (Quartier Centre-Sud)

« Un langage clair suppose trois conditions : un parleur sachant ce qu’il veut dire, un auditeur à l’état de veille, et une langue qui leur soit commune. Mais il ne suffit pas qu’un langage soit clair comme une proposition algébrique est claire. Il faut encore qu’il ait un contenu réel, et non seulement possible. Pour cela, il faut, comme quatrième élément, entre les interlocuteurs une expérience commune de la chose dont il est parlé. Cette expérience commune est la réserve d’or qui confère une valeur d’échange à cette monnaie que sont les mots; sans cette réserve d’expériences communes, toutes nos paroles sont des chèques sans provision. »
— René Daumal



Laisser un commentaire